Accueil > Les articles > Utiliser la plateforme Data du Grand Lyon > Le coin des débutants > Les formats des données

Les formats des données

Les données, en open data ou en accès restreint,  sont majoritairement publiées à la fois sous un format statique de fichiers et sous forme de flux. Certaines données font partie d’un jeu de données (dataset), c’est-à-dire un ensemble de fichiers se rapportant au même sujet. Elles sont alors accessibles via une même page.

Les formats statiques

format-csv CSV
Le format CSV (Comma Separated Value) est un format ouvert qui représente des données tabulaires sous forme de valeurs séparées par des virgules. Chaque ligne correspond à une rangée d’un tableau. Ce fichier texte peut être ouvert dans tout éditeur de texte ou tout logiciel tableur.

 format-shp SHP
SHP est une extension pour le format de fichier shapefile, issu du monde des systèmes d’information géographique (SIG). Il a été développé par l’entreprise ESRI pour ses logiciels commerciaux, mais il est désormais devenu un standard libre. Il peut être ouvert par de nombreux logiciels libres (MapServer, Grass, Udig, QGIS…) ou propriétaires (Autodesk Map 3D…).

 format-ecw ECW
ECW (Enhanced Compression Wavelet) est un format de compression d’image numérique, optimisé pour les images aériennes et satellitaires.

Les flux de données

Les flux de données permettent à un programme ou une application d’accéder automatiquement aux données sans avoir besoin de les télécharger préalablement. Ces interfaces de programmation (API) prennent la forme de webservices.

Afin de disposer de la dernière version des données mises à jour fréquemment, nous vous conseillons d’y accéder via les webservices proposés par la plateforme.

 format-googleearth KML
 KML (Keyhole Markup Language) est un format de représentation de données géographiques, pouvant être utilisé dans Google Earth ou Google Maps.

 format-json JSON
JSON (JavaScript Object Notation) est un format de données textuel, générique lisible par les humains comme les machines et – grâce à sa simplicité – très exploité des développeurs d’applications et de services. Il est très répandu et présente l’avantage d’être léger comparé à d’autres formats lisibles par les machines.

GeoJSON

GeoJSON (de l’anglais Geographic JSON, signifiant littéralement JSON géographique) est un format ouvert d’encodage d’ensemble de données géospatiales simples utilisant la norme JSON (JavaScript Object Notation). Il permet de décrire des données de type point, ligne, chaîne de caractères, polygone, ainsi que des ensembles et sous-ensembles de ces types de données et d’y ajouter des attributs d’information qui ne sont pas spatiales. (source Wikipedia)

 format-wml WMS
Web Map Service ou WMS est un protocole de communication standard qui permet d’obtenir des cartes de données géoréférencées à partir de différents serveurs de données. Cela permet de mettre en place un réseau de serveurs cartographiques à partir desquels des clients peuvent construire des cartes interactives. Le WMS est décrit dans des spécifications maintenues par l’Open Geospatial Consortium. (Source Wikipédia)

format-wfs WFS
Web Feature Service ou WFS est un protocole décrit dans des spécifications maintenues par l’Open Geospatial Consortium. Le service WFS permet, au moyen d’une URL formatée, d’interroger des serveurs cartographiques afin de manipuler des objets géographiques (lignes, points polygones…), contrairement au Web Map Service ou WMS qui permet la production de cartes géoréférencées à partir de serveurs géographiques. (Source Wikipédia)

format-wcsWCS
Le Web Coverage Service (WCS) est un standard de l’Open Geospatial Consortium fournissant une interface permettant d’effectuer des recherches internet sur des données cartographiées. (Source Wikipédia)

Les formats de capteurs

SOS
Le Service SOS (Sensor Observation Service) est un service web qui interroge les données de capteurs en temps réel et les séries chronologiques de données de capteur. Les données du capteur comprennent les descriptions des capteurs, codés dans le modèle Language Sensor (SensorML), et les valeurs mesurées dans le format de codage Observations et Mesures (O & M). Le service Web ainsi que les deux formats de fichiers sont des standards ouverts et les spécifications sont définies par l’Open Geospatial Consortium (OGC). (Source Wikipedia).