Accueil > Les articles > Comprendre la démarche

Comprendre la démarche

MetropoleIntelligente_200px La plateforme Data du Grand Lyon vise à répondre aux enjeux de la métropole intelligente. En donnant un large accès aux données publiques, cette démarche participe au dynamisme du territoire en favorisant  la création de services et la participation citoyenne.

La démarche de mise à disposition des données publiques du Grand Lyon répond à plusieurs objectifs :

  • Faciliter l’échange de données entre les acteurs d’un même territoire (directive européenne Inspire). La plateforme Data est un outil au service des communes et des partenaires du Grand Lyon qui leur permet de disposer d’informations fiables pour concevoir,  mettre en œuvre et évaluer leurs actions sur le territoire.
  • Valoriser le potentiel économique des données publiques qui sont au cœur de l’économie numérique. En mettant à disposition leurs données, le Grand Lyon et ses partenaires veulent favoriser l’expérimentation, l’innovation et la création de services sur le territoire. Le but : améliorer la vie quotidienne des habitants.
  • Encourager la participation des citoyens et leur permettre de mieux interagir avec la puissance publique. La diffusion des données répond à un souci de transparence et permet aux citoyens de mieux comprendre l’action publique.

Par la mise à disposition de ses données, le Grand Lyon veut à la fois renforcer ses politiques publiques et améliorer la qualité des services offerts aux citoyens. Dans ce contexte, le Grand Lyon a construit une stratégie de diffusion permettant une appropriation large des données, tout en assurant des conditions d’innovation favorables à entrepreneuriat et à des projets de création de services aux bénéfices de nouveaux modes de vie dans notre agglomération. En fonction du type de données, les conditions de mise à disposition se déclinent ainsi en trois types de licences :

  • une mise à disposition des données sans condition dans la réutilisation (open data) qui concerne une très large majorité des données.
  • une mise à disposition des données avec authentification des réutilisateurs. L’objectif est de s’assurer que les réutilisations soient compatibles avec les politiques publiques en place, ou qu’elles ne nuisent pas à des services commerciaux pilotés par le public en délégation de service public.
  • une mise à disposition des données avec possibilité de redevance visant à garantir un écosystème concurrentiel équitable, en évitant la formation de monopoles. La tarification de certaines données à forte valeur ajoutée est dans ce cas conçue comme un instrument de soutien à l’innovation et au développement économique au profit de structures et projets dont le modèle économique est complexe à stabiliser. Le système de redevance est bâti de telle sorte qu’il permettra aux acteurs privés de construire des services novateurs, à coût nul – aucun frais fixes afin d’éviter toute barrière à l’entrée, tout en veillant à ce qu’aucun ne puisse acquérir une situation monopolistique, ce qui se traduirait par une redevance élevée dès le franchissement de seuils relatifs aux parts de marchés.

 

Une vision métropolitaine

Enfin, parce que l’ouverture des données prend tout son sens à l’échelle métropolitaine, la plateforme Data du Grand Lyon est ouverte à l’ensemble des acteurs du territoire souhaitant mettre à disposition leurs données. Cette démarche de mutualisation permet de retrouver toutes les informations du territoire grand lyonnais sur la même plateforme. Les données du Grand Lyon et de ses partenaires sont mises à disposition – lorsque c’est possible – dans des formats ouverts et normalisés afin de faciliter leur interopérabilité, leur croisement et leur enrichissement. Le géoréférencement d’une large majorité de ces données et leur accès via des webservices (API) – qui garantit leur mise à jour automatique – favorisent le développement d’applications et de produits pérennes et de qualité.

L’ouverture des données est un sujet novateur qui suscite de nombreuses incertitudes. Par cette démarche innovante, le Grand Lyon propose un autre modèle de diffusion de données à expérimenter. Il est en effet crucial que plusieurs approches de l’open data coexistent en fonction des objectifs poursuivis et des enjeux territoriaux.